A propos

Le concept

 
Le spectacle est le tournage théâtralisé d’un film, l’histoire d’une équipe de tournage et l’histoire du tournage en lui-même.
 
Le public est spectateur et participant:
Lorsqu’il est spectateur, il assiste au déroulement du tournage et entre dans les coulisses de la création du film.
Lorsque l’on tourne réellement avec le public, il devient membre de la création-vidéo, acteur ou technicien. Il est entraîné par une ambiance, à travers le jeu, l’enjeu de réaliser un film, l’exaltation du réalisateur, l’entrain de son assistant, l’exemple donné par les comédiens.

 
En plus de faire découvrir les coulisses d’un tournage, nous plaçons le spectateur au centre du processus de création, pour qu’il puisse expérimenter sa place, son ressenti dans cette situation.
Nous créons réellement avec lui un objet cinématographique qu’il aura la surprise de découvrir à la fin du spectacle.
 

Imaginez

 
Un tournage déjanté, un public tantôt spectateur, tantôt invité à participer, qui comme acteur, qui comme technicien. Toute la grandeur d’un tournage est là, de la star à l’accessoiriste du décor à la machinerie, de l’agitation générale à l’instant suspendu du :  « …silence !! »
Une équipe soudée dans l’urgence d’atteindre la fin du tournage.
Les exigences techniques, la jalousie, les ambitions des uns, les frasque des autres compliquent tout.
Dans ce monde qui nous mène à travers le vrai et le faux, de la fascination au rire, de la surprise à l’aberration,un film se crée avec le public et les acteurs.
L’étonnement ne s’arrêtera pas à sa projection…
 

Historique

 
En 2008 je rencontre et deviens membre de la Cie Pile ou Versa.
Je partage avec eux, la volonté d’apporter le théâtre, l’émotion, l’art, la musique, la poésie, la réflexion; dans des lieux où cela manque, un temps autre qui sort le public de son quotidien.
Pour cela il y a notamment le chapiteau de la Compagnie et c’est une découverte importante pour moi car il permet autre chose, que je n’avais pas connu lors de mes expériences antérieures : Lors de l’installation de la troupe dans un lieu, du montage du chapiteau, il attire la curiosité, provoque la rencontre, l’échange avec les habitants, l’attente d’un événement à venir.
Ces vécus avec les habitants sont un des aspects importants qu’il me tient à cœur de garder dans la conception du projet actuel.
C’est pour cela que des rencontres avec les habitants ont été programmées, que ce soit pour le tournage en amont, lors de résidences, ou comme ce fut le cas en résidence au collège de Tallard lors des ébauches d’écriture, pour les mêmes raisons est venue l’idée de faire participer le public au spectacle et au film final.
Le thème de la construction, du fait d’œuvrer ensemble pour un objet qui reste est comme un retour à tous ces moments forts de rencontre, de vie, beaux et éphémères.
A la base ce concept a été créé dans un esprit de partage, de moments vécus comme une fête, où chacun participe. Pour faire vivre la joie et le questionnement du construire ensemble, de partager cet esprit qui habite la Compagnie.
 
Simon Gillet